Nouveau

Durée de vie des graines potagères- température semis - Notre site Web

Durée de vie des graines potagères- température semis - Notre site Web


Connaissez-vous la durée de vie des graines ?

Vous aimez jardiner, vous aimez faire votre potager. Vous aimez faire vos graines vous même, les échanger ou plus simplement les acheter dans votre magasin spécialisé favori ? Mais connaissez-vous la durée de vie des graines potagères, savez vous combien de temps vous pouvez conserver vos semences, sans risquer de rater une saison au potager ?

Selon les variétés, la durée de vie des graines oscille entre 2 ans et plus de 5 années. Bien sûr, cette durée de vie dépendra de la qualité de leur stockage. Vous avez peut-être déjà eu l’occasion dans la rubrique « faire ses graines » de lire l’information. La méthode de conservation des graines répond de la même manière pour toutes les graines. Après qu’elles aient bien séché, les semences sont placées en sachets qui arrêtent la lumière, les sachets sont ensuite déposés dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière.

Par ailleurs quand on parle de graines, on pense au semis, ci dessous quelques exmples par durée de vie et retrouvez aussi plus bas dans cette page et de manière plus exhaustive, un tableau récapitulatif des graines, durée de vie et température de semis !

Conservation des graines par durée de vie :

Graines d’une durée de vie supérieure à 2 années :

Les graines de haricots, de piment, du poireau, du poivron et des tomates peuvent être conservées entre 2 et 3 années, mais attention plus vous rapprocherez l’utilisation de la période de péremption, plus vous risquerez de rater vos semis.

Graines d’une durée de vie supérieure à 3 années :

Les graines de petites courges et potiron, de fèves, des laitues ou des pois ont une durée de vie supérieure.
Les graines de manière générale possèdent une enveloppe protectrice plus ou moins épaisse appelée « tégument ».

Graines d’une durée de vie supérieure à 4 années :

C’est le cas des graines de blettes ou bettes, de betteraves, de choux, des courges comme la citrouille, les endives ou le potiron, des épinards, comme celles des navets, des radis ou des salsifis.
Quand l’enveloppe des graines est plus résistante, pour permettre la germination les graines doivent stratifier. Il est parfois nécessaire d’aider la stratification en plaçant les graines au froid ou dans l’eau pendant quelques heures.

Graines d’une durée de vie supérieure à 5 années :

Les légumes en C, carotte, concombre et cornichon, leurs graines sont en effet très résistante au temps.

Graines d’une durée de vie supérieure à 6 années :

L’artichaut, l’aubergine, le céleri à côtes, les chicorées, les endives, le tournesol

EspèceDurée de vie
des graines ou semencesTemps de levéeTempérature de cultureAubergine6 ans4 à 8 jours24°CArtichaut7 ans7 à 15 jours à22°CBasilic4 à 8 ans10 jours25°CBlette5 ans10 à 20 jours10 à 30°CBetterave6 ans10 jours10 à 30°CCardon5 à 7 ans5 à 15 jours12°C minCarotte4 à 5 ans10 à 20 jours8 à 30°CCéleri-rave à Céleri à côtes7 ans10 à 21 jours16 à 21°CChicorées8 à 10 ans2 à 7 jours25°CChou Brocoli4 à 5 ans5 à 10 jours8 à 30°CChou de Bruxelles voir chou5 à 6 ans5 à 10 jours8 à 20°CChou de Chine5j jours8 à 30°CChou à fleur et brocoli5 à 6 ans8 à 10 jours8 à 30°CChou frisé (Kale) voir chou5 à 6 ans10 jours8 à 20°CChou navet (rutabaga)3 à 4 ans4 à 7 jours8 à 20°CChou pommé voir chou5 ans5 à 7j jours8 à 30°CChou à rave voir chou5 ans8 à 10 jours8 à 30°CConcombre et cornichon10 ans8 à 10 jours18 à 35°CCourge4 à 6 ans8 à 10 jours21 à 35°CCourgette4 à 6 ans6 à 10 jours21 à 35°CEpinard4 à 5 ans6 à 15 jours8 à 24°CFenouil4 ans8 à 10 jours12°C minFève5 ans8 à 30 jours8°C minHaricot3 ans5 à 8 jours16 à 30°CLaitue4 à 5 ans4 à 10 jours8 à 27°CMâche5 ans12 à 15 jours15 à 20°CMaïs2 ans10 à 15 jours16 à 30°CMelon7 ans6 à 7 jours24 à 35°CNavet4 à 5 ans4 à 7 jours8 à 30°COignon et oignon patate2 ans20 à 25 jours10 à 30°CPanais1 an10 à 25 jours20°CPersil3 ans20 jours16 à 30°CPiment et poivron4 ans10 à 15 jours18 à 35°CPoireau2 ans10 à 20 jours13 à 24°CPois2 à 6 ans6 à 15 jours8 à 24°CPois chiche3 à 8 ans6 à 8 jours20°CRadis et radis noir4 à 5 ans3 à 5 jours7 à 32°CSalsifis et scorsonère12 ans8 à 10 jours15°CTétragone4 ans8 à 10 jours15°CTomate4 à 10 ans6 à 8 jours16 à 30°CPhysalis8 ans10 jours16 à 30°C

Après usage, il vous faut dans un premier temps replier le sachet et en sceller l’ouverture à l’aide d’un adhésif, d’un élastique ou une agrafe.

Le principe est de les ranger dans un endroit qui ne favorise pas la germination :

  • A l’abri de la chaleur, de la lumière et de l’humidité. Stockez-les dans un endroit sec, aéré, frais et sombre. L’idéal est une boîte métallique ou en bois naturel dans une cave. Evitez les meubles en bois aggloméré, dont les solvants atténuent le pouvoir germinatif des semences
  • Dans un contenant hermétique, avec un sachet de silice à l’intérieur : optez pour une boîte en plastique ou un large bocal en verre avec couvercle. Placez votre contenant au frigo. Pour éviter la condensation provoquée par la baisse de température, insérez parmi vos semences un sachet de silice, qui absorbera l’humidité. On en trouve dans les sacs et chaussures en cuir, les boîtes d’appareils électroniques, les flacons de pilules, etc.

Vos graines sont en vrac car récoltées directement au jardin ? De nombreux objets peuvent servir de réceptacle : une petite boîte en carton, un tube de comprimé vide, un petit bocal de confiture, un sachet en plastique zippé, etc. Si vous utilisez une enveloppe en papier, gare à à l’humidité ! Placez vos enveloppes dans une boîte métallique de type biscuits. Utilisez toujours des enveloppes en papier non blanchi au chlore, nocif pour les graines.

Identifiez soigneusement vos semences ! Indiquez sur une étiquette le nom de la variété et l’année de la récolte.


La vidéo

La faculté germinative d’une semence dépend de plusieurs facteurs, comme l’âge des graines, les conditions de stockage (température, humidité).

Quand on a des doutes, le meilleur moyen c’est de faire un test de germination. C’est très facile et je vais vous expliquer en détail les différentes étapes.

Attention, je ne dis pas qu’il faut tester systématiquement toutes ses graines chaque année ! Ce serait beaucoup trop fastidieux. Pour ma part, je teste uniquement les semences qui ont une date de péremption proche ou dépassée, et dont il reste une bonne quantité de graines dans le sachet.

Bonjour, je m’appelle Nicolas

Si vous voulez en savoir plus sur mon potager, cliquez ici pour lire mon histoire…

Cliquer sur les images pour avoir des conseils sur :

Un avis sur cet article ? Donnez-le ici : Annuler la réponse


Semis

Nos meilleures astuces pour réussir vos semis en intérieur ! Ça y est, le grand moment est arrivé, vous vous apprêtez à lancez vos tous premiers semis en intérieur !

Alors, pour que vos graines se transforment en un merveilleux jardin d’Éden dans quelques semaines, il y a deux ou trois petites choses que vous devriez savoir. Pas de panique, on vous donne toutes nos meilleures astuces pour réussir vos semis en intérieur, sans vous prendre le chou ! Tout commence par une graine… Si vous avez décidé de lancer vos semis en intérieur cette année, tout d’abord félicitations !

Vous allez vivre l’émerveillement de voir éclore vos petites pousses sous vos yeux et vous découvrirez la patience et la satisfaction d’avoir mené à bien votre projet, de la graine à l’assiette ! Pour que l’aventure soit parfaite, choisissez vos graines avec soin. Si vous avez besoin d’aide pour choisir vos graines, nous avons récapitulé tous les éléments importants à prendre en compte dans cette vidéo. Quel est le matériel dont vous disposez ?

Quand semer rime avec recyclage. En préparant nos semis, on peut utiliser un foule de produits recyclés.

Photo: countrylivinginacariboovalley.com Le mois de mars, c’est le mois du renouveau. Dans nos jardins, la sève commence à monter dans les arbres et les arbustes, les premières fleurs (les chatons de saule, modestes, mais des fleurs quand même) apparaissent. Dans nos maisons, nos plantes d’intérieur se réveillent et il est donc temps de les rempoter. C’est aussi, avec le mois d’avril, l’un des deux gros mois pour les semis.

Mais le mois de mars peut aussi être le mois de la réutilisation et du recyclage. Comment réaliser des semis sur des pastilles de coco ? Je suis toujours à la recherche de la façon la plus efficace de réaliser les quelques semis dont j’ai besoin pour mon potager en carrés.

Après avoir testé le presse-motte (qui m’a plutôt convaincu au passage), j’expérimente cette fois-ci les pastilles de coco. Les pastilles de coco, c’est quoi ? Ces fameuses pastilles de coco sont des petits cylindres d’environ 3 ou 4 cm de diamètre, constitué de fibre de noix de coco. Ils sont entourés d’une fine “membrane” textile qui leur permet de conserver leur forme. Ces pastilles dites de germination sont idéales font faire germer vos semences. À l’utilisation, les pastilles gonflent avec l’ajout d’eau et les fibres de coco se distinguent notamment par une meilleure absorption de l’humidité. Mais comment savoir si mes graines sont encore bonnes. Si votre jardin est plein de graines, vous avez probablement des centaines de graines en votre possession.

En fait, il arrive parfois que vous ne puissiez pas tout semer en une saison et que vous trouviez quelques graines oubliées au fond d’un tiroir quelques mois ou même des années plus tard. De plus, même si vous avez pris toutes les précautions nécessaires pour bien les stocker, les graines ne se comportent pas de la même manière selon les variétés. Vous pouvez donc vous demander si elles sont encore en germination, afin de ne pas perdre de temps dans votre programme de semis. Pour le savoir, vous devez faire quelques tests. Calendrier des semis au potager et types de semis. Vieilles graines : comment savoir si mes graines sont encore bonnes ? Si votre jardin est rempli de cultures par semis, vous avez sûrement des centaines de graines en votre possession.

En effet, il arrive parfois que l’on ne puisse pas tout semer en une saison et que l’on retrouve quelques mois, voire quelques années après, des graines oubliées dans le fond d’un tiroir. Par ailleurs, même si vous avez pris toutes les précautions pour bien les conserver, les graines n’agissent pas de la même façon selon la variété. Ainsi, il est possible que vous vous demandiez si elles sont toujours bonnes à faire germer pour éviter de perdre du temps sur votre calendrier des semis. Cinq bonnes raisons pour semer vos propres plants.

Les fleurs anciennes telles que l’œillet des poètes (ci-dessus: Dianthus barbatus ‘Jolt’ visité par le papillon hespérie à taches argentées), la nigelle et l’amarante queue-de-renard offrent de la romance, du drame et des parfums au jardin, et en plus, elles attirent les pollinisateurs!

1. Vous aurez beaucoup plus de choix Sur le site web Vegetable Varieties for Gardeners de l’Université Cornell, un programme de science citoyenne, on trouve 574 variétés de poivrons, 370 laitues et un total étonnant de 910 variétés de tomates. Seule une petite fraction de ces variétés peut être achetée sous forme de plants à repiquer. Vous aurez du mal à trouver localement la très bien cotée tomate ‘Carmello’, une variété française réputée pour ses excellents rendement et goût, l’une des nouvelles tomates conçues pour la culture en pot au goût extrasucré comme ‘Sugary’ et ‘Micro-Tom’, ou ‘Topepo’, une tomate italienne patrimoniale de réputation internationale.

Semer au chaud les fleurs grimpantes annuelles. Quelle est la bonne date pour réussir ses semis ? Tous les ans se pose la même question : quand commencer ses semis ?

Et comment mettre toutes les chances de son côté pour les réussir ? Il y a quelques secrets comme le couple chaleur & humidité qui doit être optimum, la température du sol… Bref, on va revenir sur tout ça. Du temps où le semeur.e était illettré, et le semoir inexistant, comment faisaient-ils pour savoir ? Sans internet ni électricité, ni TV, radios, téléphones, médias, livres, papier, calendriers, prévisions météo, clochers… sans repères temporels en dehors des mouvements de la lune et du soleil.

Quel matériel utiliser pour bien semer au chaud. Comment préparer les semis de légumes primeurs ? Fin janvier, il est encore un peu tôt pour se lancer dans les semis de légumes primeurs, cependant commencer à y réfléchir, choisir les variétés et bien avoir en tête la mise en œuvre et le planning permet de patienter et de commencer à percevoir un prélude au printemps qui arrivera bientôt.

Nous avons tellement besoin de faire des projets pour garder l'espoir et le moral que même les plus triviales des perspectives sont bienvenues en cette période d'épidémie avec un confinement à l'affût… Préparer le sol pour les légumes primeurs Afin que votre terre de jardin soit prête pour recevoir les semis précoces à venir, vous devez la préparer. Différentes situations existent concernant l'espace que vous envisagez de consacrer aux légumes primeurs : A l'issue de cette étape qui dépend de la situation de votre potager, il faut ameublir le sol avec une grelinette ou une fourche bêche, en écartant la bêche qui perturbe trop la vie du sol. Pourquoi mes graines ne germent pas ? 7 graines à semer en janvier.

7 graines à semer en janvier En France, en janvier, les heures de clarté sont encore très courtes, les températures extérieures basses et susceptibles de baisser en février.

Le meilleur conseil pour semer des graines pour la majorité des gens est d’attendre jusqu’en mars pour semer les graines de la plupart des plantes lorsque les heures de lumière du jour seront plus longues et que le temps extérieur commencera à se réchauffer. Les avantages de l’attente comprennent des plantes plus fortes et plus saines dans des conditions améliorées, elles sont moins susceptibles de s’étioler (s’étirer vers la lumière) ou de succomber à la fonte des semis (une variété de problèmes de destruction des semis), et moins de temps à monopoliser les rebords des fenêtres ou les étagères de la serre.

Cela dit, il y a quelques exceptions et même certaines plantes qui bénéficieront d’être semées maintenant. Comment faire ses semis en intérieur sans risques ? Le semi est une étape primordiale pour cultiver de nombreux végétaux.

Il est important de bien le réussir pour pouvoir ainsi, obtenir de belles plantules. Faire ses semis en intérieur peut s’avérer très judicieux pour les plantes assez frileuses. Cela vous permet de préparer les pousses en avance dans un lieu chaud pendant l’hiver avant le repiquage en pleine terre ou en godet au printemps. Le semis des légumes en pépinière. 12 graines de légumes à semer en décembre.

☕️ Comment et pourquoi faire un semis avec du marc de Café ? ☕️ Fonte des semis : les traitements naturels. Vous avez fièrement semé vos graines pour le potager ou le jardin d’ornement. Les ayant arrosées régulièrement, de premières petites pousses sont apparues. Pourtant, vos jeunes plantules n’ont pas l’air très en forme : elles sont chétives et ramollies… C’est probablement la fonte des semis ! Explications et moyens de lutte. Qu’est-ce que la fonte des semis ?

Il s’agit d’une maladie cryptogamique provenant de divers champignons : Fusarium, Rhizoctonia, Pythium, Botytris ou Phytophtora. Comment bien conserver ses graines ? Doit-on respecter les instructions sur les sachets de graines de légumes ? POTAGER - Sur les sachets de graines, on trouve des instructions de culture. Mais doit-on forcément les respecter pour obtenir de beaux légumes ? Sur votre petit sachet de tomates, il est inscrit que vous pouvez semer les graines de mars à avril. Pas de chance, la date est largement dépassée. Une question vous taraude : pouvez-vous encore les mettre en terre et espérer en récolter quelque chose ? "Quand on achète des graines, les variétés ont été sélectionnées pour garantir au jardinier une récolte", explique Denis Berger, formateur en permaculture et créateur de l'association Loessence. Comment multiplier des plantes vivaces par semis direct ? Voici comment semer des fleurs avec succès (même quand on est débutant) JARDINAGE - En pleine terre ou dans une jardinière, on vous donne tous nos conseils de pros pour avoir de jolies couleurs toute l'année.

Vous avez envie d'un joli jardin ou d'un rebord de fenêtre bien fleuri, mais vous n'avez pas forcément de compétences en jardinage ? Qu'à cela ne tienne, vous trouverez ici tous nos meilleurs conseils pour semer des graines de fleurs. Quand semer ses fleurs ? Pour être certain-es d'avoir un joli résultat, semez au bon moment ! "Fiez-vous aux dates de semis conseillées sur les paquets de graines", explique Yannick Montenon, chef de secteur jardin au Castorama Les Ulis.

Sur le site de passionnés de jardin Jardinamel, vous retrouverez un tableau très complet qui vous indique quand semer vos graines de fleurs à la meilleure période. Vérifiez aussi les besoins de vos plantes, concernant notamment l'ensoleillement. La lumière est-elle nécessaire pour la germination? Photo: Question: J’ai une question concernant la phase de germination lors des semis. Est-ce que la lumière est absolument nécessaire ou juste la chaleur et l’humidité suffiront à faire germer les graines? Ensuite, lorsque les tiges commencent à sortir de terre, on ajoute la lumière en attendant de pouvoir les acclimater et transplanter.

Est-ce que j’ai bien compris? Stéphane Réponse: Cela fonctionnera pour la majorité des semis, mais je recommande quand même d’exposer les semences à la lumière dès l’ensemencement. Comment faire ses semis ? Semis et plantation des tomates en bouteille. Jardin Potager Bio » Cultiver ses légumes » Culture des tomates » Semis et plantation des tomates en bouteille 13 min - Cette année je vais tester la technique de la plantation des tomates en bouteille plastique. Si vous voulez savoir quand et comment semer vos tomates en bouteille, suivez les étapes pas à pas de cet article. Semis en ruban : quels avantages et comment faire ? Qu’est-ce qu’une graine bio ? Nous utilisons des cookies. Les graines germées. Comment faire ses graines soi-même ? Conserver et tester les graines avec un germoir. Il vous est sûrement arrivé d'avoir des doutes sur la qualité des graines achetés en sachets l'année précédente voire plusieurs années auparavant.

Peuvent-elles encore germer ? Semis dans une coquille d’œuf: pas une bonne idée. Photo: survivallife.com Des images de semis qui germent et poussent dans une coquille d’œuf évidée pullulent sur Internet. Comment éviter les semis filants ? – Comment Cultiver. Si vos semis filent, c’est à dire s’allongent de manière anormale en hauteur, alors vous avez un problème. Ce genre de problème qui va totalement affaiblir votre plante et qui va finir par la tuer car elle sera devenue trop faible. Comment garder vos semis compacts. Souvent les semis d’intérieur sont chétifs et étiolés, mais on peut facilement corriger la situation. Photo: Millie Davenport, hgic.clemson.edu Quand on produit ses propres semis de légumes, de fines herbes et de fleurs à la maison, un problème qu’on rencontre souvent est que les semis deviennent hauts et minces, d’apparence chétive et vert plus pâle que la normale.

On appelle cela l’étiolement. Le semis, graine à graine, de la laitue en mini-motte. Confinement : faire ses propres graines chez soi. Comprendre les dates de semis sur les sachets de semences. L’endos du sachet de semences contient souvent une foule d’informations. Pot semis en papier journal. Comment les fabriquer ? Semis à faire à l’intérieur au début de mars. Calendrier des semis de légumes classés par zones de rusticité - Je Jardine. Comment semer tous les légumes ? 7 techniques. L’info qui manque sur les sachets de semences. Que semer en février ? La conception d'une couche chaude sous tunnel. Alsagarden - Le Blog des Jardiniers Curieux.

Calendrier des semis pour légumes de potager. Comment fabriquer ses godets de semis : facile, économique et écologique ! Les semences à traiter au froid. Comment semer en ligne : conseils et méthode. Sans titre. Graines germées : 7 astuces pour réussir sa culture en intérieur. Quelles Graines semer en Septembre. Quand et comment semer le muflier sous châssis. Semis de printemps : calendrier des semis de mars à juin. Astuces pour protéger boutures et semis ! En photo : réussir ses semis. Comment réussir ses semis ? Nos conseils. Semis de tomates en bouteilles – Expérimentons ensemble. Semer en place les plantes annuelles. Jardin potager : 5 conseils pour réussir ses semis. Pourquoi faire des semis à l’intérieur ? Trucs pour obtenir des semis de première qualité.

C'est l'heure des piments de Cayenne. Quand semer à l’intérieur plus de 150 annuelles. Comment hâter la germination des semences ? Le secret des semis successifs. Comment réussir le semis des fleurs qui se mangent. Fabriquer des rubans/bandes de graines pour les semis - Autour Du Potager. Tu peux facilement faire pousser ces 8 arbres fruitiers à partir des graines de tes propres fruits. Comment réussir ses semis ? Astuces de nos grands-mères. Comment préparer le sol au semis ? Choisir des graines de qualité. Vos trucs pour le semis et le bouturage. Faire ses graines, les récolter et bien les conserver.

Trouver VOTRE meilleure date pour semer les tomates. 5 astuces pour réussir ses semis à tous les coups. Réussissez vos semis de tomates en bouteille - Autour Du Potager. 8 DIY de GENIE pour faire GERMER des GRAINES ! Astuce : Une couverture chauffante pour protéger ses semis. Comment repiquer des plants de tomates dans une bouteille. Mes semences de jardin sont-elles encore bonnes? La stratification des graines, pépins et noyaux des arbres fruitiers. Graines bio, hybrides 1 ou semences potagères classiques ? Tous les conseils pour réussir ses semis à coup sûr. Le semis en caissette. Faire ses semis de fleurs d’été annuelles. Comment produire ses propres graines ? Introduction à la production de semences. Semer une prairie fleurie : quand et comment ? Jardin - Comment faire des semis en lignes ?

Récolter ses propres graines de fleurs et légumes du jardin. Potager : durée de vie des graines des différents légumes. Réussir les premiers semis. Quel matériel. Il est temps de réapprovisionner la grainothèque ? Calendrier des semis de légumes. Calendrier de semis, repiquage et récolte pour les espèces potagères en jardinage amateur. Comment semer de la mâche dans une jardinière. Semis à faire au début de février. Semer du mesclun doux. Levée des semis et temps avant récolte des principaux légumes. Que semer en automne ? Faire ses graines.


Semis et plantations : principes clés pour ne pas les rater

La journée portes ouvertes de l’EPLEFPA Les Sillons de Haute Alsace organisée le 16 mars 2019 fut l’occasion d’un rendez-vous du jardinage écologique consacré à une étape clé dans la saison de jardinage : les semis et plantations.

L’enjeu est de permettre aux plantes de se développer dès les premiers stades dans les meilleures conditions possibles afin de leur conférer un bon état sanitaire, gage de réussite pour la suite des étapes de culture.

Le petit groupe du matin a laissé place à un groupe plus étoffé l’après-midi, pour un programme similaire, enrichi des questions-réponses et compléments apportés par les participants.

Semis des jeunes plants

Le mois de mars est propice au démarrage des premiers semis de jeunes plants, au chaud, en prévision de leur plantation en pleine terre à la faveur des beaux jours du mois d’avril et mai. Salades, choux, céleris, fenouils, poireaux, aromatiques, et même les cultures d’été dont le cycle est assez long avant l’obtention de plants suffisamment développés peuvent être démarrés en mars (et même avant pour certaines espères, a fortiori si on dispose d’une petite serre pour implanter des premières cultures alors que le printemps démarre tout juste…).

Anticiper !

A titre d’information, le tableau ci-dessous reprend les indications sur les cycles de production de plants apportées par Mathieu Merckling, chef de culture de l’atelier horticulture des Jardins du Pflixbourg lors d’une animation de 2017 consacrée à la production de jeunes plants. Ces informations sont particulièrement utiles pour éviter de semer trop tard, ou trop tôt – au risque dans ce deuxième cas d’obtenir des plants qui s’étiolent,c’est à dire dont la tige s’allonge à la recherche de lumière en raison du décalage entre la température des pièces de la maison et la quantité de lumière disponible (filtrée par les vitres et limitée par la durée du jour).

EspèceDurée de vie des
semences (années)
T°C optimale de
germination
Durée du cycle
de production
des plants (semaines)
Aubergine6228 à 12
Betterave6225 à 8
Céleri7207 à 10
Chicorée8203 à 5
Chou5224 à 8
Concombre10283 à 4
Courgette6283 à 4
Courge5283 à 5
Laitue4203 à 7
Oignon2207 à 10
Poivron4287 à 11
Poireau22210 à 14
Tomate4256 à 11
Persil3255 à 8
Basilic285 à 7
Mâche5204 à 6

Les jeunes plants peuvent être réalisés dans des petits godets, en plaques alvéolées conçues spécialement pour cela et dans tout contenant de récupération (pots de yaourt, barquettes de glace…) à condition d’assurer un bon drainage. La stagnation d’eau est une source de développement de maladies et d’asphyxie des jeunes plantules. L’humidité du substrat (terreau ou autre) sera à surveiller de près (humide mais non gorgé d’eau).

Jeunes plants de salades dans des plaques alvéolées aux Jardins du Pflixbourg. Ici le terreau est recouvert de vermiculite pour maintenir une meilleure humidité.

Choisir un substrat adapté

Pour la réalisation des semis, il est très important de choisir un substrat adapté. Il doit réunir les caractéristiques suivantes : retenir l’eau tout en permettant son écoulement, contenir des nutriments pour les jeunes plantes, être suffisamment fin pour assurer un bon contact entre les graines et le substrat afin de garantir leur germination. Il est possible d’acheter en jardinerie des terreaux dédiés au semis. Se reporter aux indications mentionnées sur les emballages. Il est aussi possible de réaliser soit même un substrat adapté, en utilisant par exemple un mélange de terre de jardin, de sable, de compost (très mur et tamisé). L’essentiel est d’obtenir un assemblage réunissant les caractéristiques ci-dessus. Traditionnellement, le compost de feuilles mortes de feuillus servait à réaliser du terreau de semis. Entassées pendant une année au moins, les feuilles sont transformées en une matière organique sombre et fine bien adaptée à la réalisation des semis.

Arroser, puis semer !

Un problème souvent rencontré est la dispersion des graines et du terreau qui les recouvre lors du premier arrosage. Pour éviter cela, il est utile d’arroser le terreau avant de semer (les graines sont ensuite recouvertes avec une fine couche de terreau) et d’arroser léger avec une pomme d’arrosoir à jets fins ou encore mieux avec une rampe adaptée aux arrosoirs, ce type de rampe étant à l’origine commercialisé pour disperser des herbicides chimiques. Pour les bricoleurs, il est possible de se fabriquer une tel rampe à l’aide de morceaux de tuyaux souples ou rigides et un foret très fin de perceuse.

Pour éviter tout excès d’eau, il est possible de placer les godets ou plaques alvéolées dans des soucoupes rondes ou rectangulaires pour jardinières, et de verser l’eau directement dans la soucoupe. Par capillarité, elle remontera dans le terreau et l’humidifiera.

Semer en pleine terre

Autre occupation du moment : les semis en extérieur en pleine terre. Pour ceux qui ont raté le coche des semis en gel, le mois de mars est la période où de nombreux semis peuvent démarrer au jardin : salades, pois, fèves, carottes, radis, pépinière de poireaux et d’oignons… A cette période, une protection thermique à l’aide d’un voile de forçage est vivement recommandée.

Comme pour les semis destinés à la production de jeunes plants, plusieurs principes méritent d’être suivis pour réussir les semis :

  • disposer d’un sol suffisamment meuble pour assurer un bon contact sol-graine et que les jeunes racines puissent se développer convenablement,
  • maintenir une humidité suffisante pour initier la germination et assurer l’alimentation en eau de la jeune plante (à cette période, contrairement aux mois de printemps avancés, à l’été et à l’automne, il y a moins de risques de sols secs),
  • enterrer les graines suffisamment mais pas trop pour leur permettre de germer puis émerger. La taille d’une graine détermine sa quantité de réserves nutritives. Une petite graine aura moins de réserve et en principe devra être enfouie moins profondément qu’une grosse graine. Hormis les grosses graines de type pois, fèves, haricots, courges, maïs, tournesol… un enfouissement à 1 cm maximum est suffisant pour toutes les espèces. Pour les grosses graines, enfouir un peu plus profond peut permettre d’assurer une meilleure humidité durable autour de la graine, particulièrement en période de fin de printemps et d’été.
  • semer dans de bonnes conditions de température (notamment au printemps, un sol non travaillé et paillé se réchauffera moins vite qu’un sol nu travaillé…). Plus le sol est froid (


Quelles graines récolter?

Le premier gros souci que l’on rencontre lorsque l’on veut faire ses propres graines potagères, c’est que l’on ne sait pas quelles graine garder et quelles graine jeter.

Il faut tout d’abord savoir la provenance de votre plante.

D’une façon générale, l’ensemble des plante F1 sont des plantes issues d’hybridations. Celles ci donnent des graines non ressemblant à leur mère.

L’ensemble des autres plantes d’espèce original peuvent être multipliées par semis à l’infini et garderont la quasi totalité des gènes de la plante mère.

Pour cela il est important de choisir vos sachets de graine et d’éviter à tout prix les hybrides F1.

Idéalement pensez à utiliser des sachets de graines d’héritage. Ces graines vous assureront une pérennité de la saveur et de la qualité des fruits récoltés.

Si par contre vous préferez lancer vos culture avec des jeunes plants, alors assurez vous que sur l’étiquette il n’est pas écrit de “F1” ou hybride…


Foire aux questions

Nos semences sont produites artisanalement, ce qui veut dire que la plupart des travaux de culture sont effectués sur de petites surfaces et manuellement. Les semences conventionnelles auxquelles vous faites allusion sont produites industriellement sur de grandes surfaces et la plupart des tâches sont mécanisées.

Ainsi, nos cultures porte graines sont tuteurées alors qu’en conventionnel une hormone de synthèse (appelée raccourcisseur de paille) est pulvérisée sur la culture pour qu’elle soit moins haute et ne verse pas. Chez nos producteurs, la récolte est faite manuellement au fur et à mesure de la maturité des semences (ombelle par ombelle pour les carottes par exemple). Dans les cultures industrielles, un défoliant de synthèse est souvent pulvérisé sur la culture pour accélérer la mort des plantes et récolter à la moissonneuse batteuse. Nos semences sont en outre produites en bio ou en biodynamie ce qui ajoute un coût supplémentaire (travail supplémentaire, coût du contrôle AB).

Par ailleurs, notre politique de prix à l’égard de nos producteurs est aussi très différente : nous achetons nos semences beaucoup plus cher : par exemple 200 à 500 €/kg contre 5 à 10 € en conventionnel. Nos semences ne peuvent être vendues à leur juste prix. Pour pouvoir les vendre à un prix acceptable par nos clients en comparaison des prix pratiqués habituellement en jardinerie, nous sommes obligés de réduire considérablement nos marges et les salaires de nos salariés sont nettement plus bas que dans l’industrie semencière.

D’un autre côté, est-ce si cher 2,25 € pour un sachet qui peut vous permettre de récolter, si tout va bien, 300 laitues au moins, ou une vingtaine de kg de carottes, ou 100 kg de tomates ? Et dont, en outre, les plantes peuvent vous donner des semences pour les années suivantes !!

Sur les sachets, nous n’indiquons pas de date limite d’utilisation car, pour les semences, cette date n’a pas beaucoup de signification. Elle est quasiment impossible а connaоtre car personne n'est capable de prйdire la durйe de vie d'une semence. C'est la raison pour laquelle les semenciers font rйguliиrement des tests de germination et c’est aussi pourquoi il n’y a aucune obligation rйglementaire а le faire.

En gйnйral, la date indiquйe par les semenciers n’est pas la date limite d’utilisation mais la date jusqu’а laquelle ils s’engagent а vйrifier le taux de germination et а retirer des rayons les sachets dont les semences ne germent plus suffisamment. Ainsi, pour une semence rйcoltйe en 2007 et pouvant germer 3 ou 4 ans, donc valable jusqu'en 2010-2011 environ, ils peuvent indiquer sur le sachet 2015, 2018 ou mкme 2020! Cela ne les engage а rien.

Celui qui achиte de telles semences ne connaоt pas leur вge c'est comme s'il achetait une voiture sans connaоtre son kilomйtrage!

La durйe de vie des semences varie beaucoup selon les espиces, les conditions de culture, de rйcolte, de triage, les conditions mйtйorologiques et planйtaires (comme pour le vin, il y a des annйes bonnes (1999) et d’autres moins bonnes (2001, 2007). Elle varie aussi selon les conditions de stockage (souvent plusieurs annйes) chez nous, puis йventuellement en magasin et enfin chez vous.

C’est pourquoi la seule indication fiable que nous pouvons donner (et les semenciers la donnent rarement), c’est la date de la rйcolte indiquйe sur nos sachets en haut а gauche (les 2 chiffres de la rйfйrence correspondent а l'annйe de rйcolte) + parfois un taux de germination indicatif pour les semences les plus вgйes (avec date du test car, sans cette date, un taux de germination n’a aucune signification).

Chaque automne, Germinance contrфle les semences produites les annйes prйcйdentes et demande aux magasins revendeurs la liste des semences qui leur restent en stock pour pouvoir leur indiquer les lots de semences pйrimйes qui doivent кtre retirйs de la vente. En dйbut d’annйe, nos stocks et ceux des magasins sont ainsi remis а jour et aux normes de germination.

Pour les principales espиces de lйgumes, il existe un taux minimum lйgal de germination qui va de 65 % pour l’aubergine, la carotte, la mвche, le persil, а 80 % pour le concombre, le navet, le pois, le potiron. Pour les autres espиces, il n’y a pas de norme officielle : c’est la rиgle de bonne conduite qui s’applique : la semence doit germer ‘’suffisamment’’ : 50 а 60 %, selon les espиces, nous semble un minimum.

N'oublions pas que les semences sont des кtres vivants et les кtres vivants ne se laissent pas enfermer dans nos catйgories figйes prйvues pour des produits stabilisйs comme des boites de biscuits, des pots de confiture ou des clous!!

NB: la date de rйcolte est un peu йquivalent а la date de 1иre mise en circulation quand vous achetez une voiture d’occasion et le taux de germination est un peu comme le kilomйtrage de cette voiture. Mais ce ne sont que des indications ! Une voiture вgйe et ayant un gros kilomйtrage peut кtre en bien meilleur йtat qu’un vйhicule plus rйcent mais malmenй et mal entretenu.

L’année de récolte figure sur le sachet dans la référence se trouvant dans l'encadré. Le nombre indiqué dans la référence indique l'année de récolte.( exemple réf: CAN14GCL1 = année de récolte 2014). Quand les semences sont conservées dans de bonnes conditions, la durée de vie (pour que les semences germent encore à 30 % au moins) à partir de l’année de récolte est d’environ :

• D’environ 1 à 2 ans pour le panais, le pissenlit et quelques fleurs,

• D’environ 2 à 3 ans pour le fenouil, le haricot, l’oignon, le poireau, le salsifis, la scorsonère, la plupart des fleurs,

• D’environ 3 à 4 ans (parfois davantage) pour l’aubergine, la betterave et la poirée, la carotte, les chicorées et les choux, les courges et potirons, concombre et melon, la mâche, le maïs, la laitue, le navet, le radis, la tomate, le tournesol.

Bon à savoir : le taux de germination diminue lentement les première années ensuite, la diminution se fait plus rapidement.

Dernière remarque : si un de nos lots de semences, récemment acheté, ne germe pas ou très peu chez vous, il y a de fortes chances pour que la semence ne soit pas en cause à plus forte raison si ce sont les semences de plusieurs sachets qui posent problème. Il faut chercher la cause dans les conditions de culture : manque ou excès d’eau, température insuffisante ou excessive, présence de ravageurs : insectes, limaces, oiseaux. La première chose à faire est de gratter le sol pour retrouver des graines et voir de plus près ce qui s’est passé.

Sachez qu’il est très rare que les semences d’un sachet ne germent pas du tout. Si votre semis ne lève pas du tout, il y a de fortes chances que les conditions de culture n'aient pas été favorables à la levée.

Selon la réglementation semence, tout lot de semence doit germer, au moment de la vente, au dessus d’un taux minimum qui dépend de chaque espèce, par exemple 65 % pour la carotte, 80 % pour le pois. Le semencier n’est pas obligé de garantir la germination pour les mois ou années qui suivent. Le semencier n’est pas tenu d’indiquer non plus ni l’année de récolte ni le taux de germination du dernier contrôle.

Germinance n’est pas d’accord avec cette réglementation et indique l'année de récolte de chaque variété sur le sachet, et dans la mesure du possible, le dernier taux de germination (avec sa date) si la semence a plus d’un an. Il garanti en outre que la semence germera encore conformément aux normes officielles au moment de la date normale de semis qui suit la commande. Ainsi pour un radis d’hiver qui se sème en août, nous garantissons au moment de la vente en début d'année un taux de germination d’au moins 70 % au moment du semis à condition que la semence soit conservée dans de bonnes conditions par le client !

Par ailleurs, même si vos vieilles semences ont un taux en dessous des normes, elles germent peut-être encore assez pour être semées: semez-les un peu plus serrées ou mélangez-les à vos engrais verts!

Attention, pour des semences dont la durée de germination est de plusieurs années, le taux de germination baisse peu les premières années puis chute assez vite vers la fin de vie des semences.

La réglementation des variétés anciennes pour jardiniers amateurs ne concerne que la commercialisation des semences et des plants de ces variétés. Contrairement à un bruit qui court dans les campagnes, et jusqu’à preuve du contraire, les maraîchers professionnels ont tout à fait le droit de produire des légumes de ces variétés et de les commercialiser.

Vous avez, de même, tout à fait le droit de produire et de vendre des légumes de variétés non inscrites au catalogue officiel (variétés locales, variétés étrangères. ).

A nouveau un reportage TV d'une demi heure sur les semences paysannes:

L'association La Pensйe sauvage a rййditй le livre La culture des plantes aromatiques et mйdicinales de Wicki Gerbranda : mкme texte avec quelques fiches par plante supplйmentaires. Quelques photos en noir et blanc et toujours des dessins originaux

GERMINANCE est certifilée AB par Bureau Veritas et Demeter par Demeter France. La majorité de ses productions sont certifiées AB. Elle est agréée par le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plants) pour produire et diffuser des semences potagères (Carte n° C3 - 035502).

TELECHARGEZ NOS CERTIFICATS


Video: Semer des capucines en pot pour le balcon